RETOUR LA PAGE D'ACCUEIL

Histoire

Un peu d'histoire

Parler de musique ?country?, c'est, pour la plupart des gens, évoquer une musique de cowboys, qui chantent des chansons tristes avec un accent à couper au couteau... Si cette image stéréotypée fut un handicap au départ, cela n'a cependant pas empêché ce genre musical d'être extrêmement populaire au 20e siècle. En fait, c'est le style ?country? qui assure, aux Etats-Unis, les meilleures ventes de disques, après le style Pop/Rock.

La musique country trouve ses origines dans les styles musicaux importés par les pionniers venus d'Europe, où était fortement ancrée une tradition de conteurs. Les pionniers installés dans les montagnes Appalaches et dans l'Ouest ont tout naturellement perpétué cette tradition pour exprimer leur histoire et leurs difficultés.

Les chansons importées par les Anglais contaient, de manière réaliste pour la plupart, de sombres affaires, mêlant le surnaturel, les esprits vengeurs, l'amour perdu... En Amérique, les chansons devinrent plus personnelles, le surnaturel y étant minimisé et, si l'on racontait un crime violent, on y décrivait plutôt l'oeuvre du diable que l'aspect sanglant. Quand la chanson racontait un amour perdu, les ballades américaines en éliminaient toute violence et toute vulgarité. Ces changements peuvent avoir été dus au règne de la Reine Victoria, mais surtout, ils convenaient mieux à l'art de vivre sudiste. Une autre caractéristique des ballades américaines est l'ajout d'une morale à la fin des chansons. Les ballades ont souvent été écrites pour raconter les évènements et c'était même parfois le seul moyen, pour les populations les plus isolées, de se tenir informées.

 

Beaucoup se demandent comment la musique country a pu se développer de manière si différente de la musique du nord des Etats-Unis. Peut-être tout simplement parce qu'il s'agissait de deux mondes totalement différents. Le climat convenait à l'agriculture et à un mode de vie rural. La vie dépendait des récoltes et beaucoup de gens ont connu de grandes difficultés lorsque la terre ne produisait pas suffisamment. A la fois pour justifier et préserver ce style de vie, les Sudistes ont magnifié les valeurs de base sur les possessions matérielles. Bientôt, le Nord et le Sud allaient développer des mondes culturels complètement différents. Ce qui a permis à la musique du Sud de se développer sans subir l'influence du Nord, et d'être ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de ?musique country?.

 

En dehors de la maison, c'est à l'église que les gens pouvaient écouter de la musique. Ces rassemblements étaient, pour la plupart des gens, la seule source d'information. C'est aussi à l'église que les gens apprenaient la musique, les harmonies, le chant. Les premières chansons n'étaient pas différentes de celles des pionniers, parlant d'amour, de guerre, du travail, d'aventures et de religion. L'un des facteurs principaux de l'expansion de la musique country  hors de sa zone d'origine, furent les représentations itinérantes de la fin du 19e siècle. Les musiciens de country apprirent, de ces comédiens, les techniques de la scène et de la promotion . Ils les utilisèrent pour faire connaître leur musique.


Avec l'invention du microphone et du phonographe en 1877, et l'invention du disque en 1887, la musique pouvait être enregistrée puis jouée à volonté. La révolution industrielle a permis une large diffusion en abolissant les distances. La musique country s'est alors répandue bien au-delà des Etats du Sud, aux Etats-Unis tout d'abord, et dans le monde entier par la suite.

Le violon a toujours été l'instrument le plus répandu, du fait qu'il était facile à fabriquer, peu cher et facile à transporter. Au départ, c'était même le seul instrument. Puis des instruments d'accompagnement ont été ajoutés.

Le banjo, apporté par les esclaves dans les Etats du Sud des Etats-Unis, devint très utilisé à partir du milieu du 19e siècle.

La guitare n'a pas été utilisée avant le début de ce siècle. C'est la production en masse d'instruments à prix accessibles qui a  favorisé son utilisation. C'était, au départ, un simple instrument d'accompagnement. La musique country contemporaine utilise des guitares électriques, depuis les années 50.

Le dobro, la dulcimer, la steel guitare, la mandoline, la cithare, la guitare basse sont les autres instruments à cordes qui peuvent être utilisés en musique country.

Selon le genre de musique country, on peut aussi entendre de l'accordéon (depuis 1920), de l'harmonica, du piano (depuis les années 30, avec la mode du ?western swing?, des ?washboards? (les ?planches à laver?, en tant qu'instruments rythmiques) et de la batterie (mais pas avant les années 60).